Dernières news

mars 23

Written by: denis
23/03/2022 11:33  RssIcon

 

Observation OVNI du 22/03/2022 à  22h02 – COMPTE RENDU :

J’étais à mon domicile, situé dans un quartier résidentiel sur la commune de Tullins (Isère).

Cette localité se trouve à 4 kms à vol d’oiseau de la pointe nord du Vercors (Voir carte)

Nous sommes dans la soirée du mardi 22 mars 2022 et je discutais via WhatsApp avec une amie, Fabienne B.

Nous échangions des messages à propos de la situation internationale plus que préoccupante suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et de ces évolutions possibles.

L’horodatage des messages permet de situer précisément le moment de mon observation.

J’étais installé sur mon canapé dans le salon. La seule source de lumière venait de la télévision, dont j’avais coupé le son durant mon échange avec Fabienne (La télé était réglée sur le guide TV des programmes). J’ai éteint le téléviseur vers 22h01, plongeant l’appartement dans la pénombre.

Je me suis alors levé, pour me rendre sur ma terrasse dont la vue donne sur la pointe nord du Vercors. Mon appartement est situé au deuxième étage d’une petite résidence, située dans un quartier résidentiel particulièrement calme. J’ai posé les mains sur la rambarde, et j’ai alors tourné mon regard vers le ciel pour admirer la voûte étoilée. A ce moment précis, mon attention a été immédiatement attirée par une lumière qui a fait irruption dans le ciel. Pour être plus précis, elle est entrée dans mon champ de vision à l’angle que forme le plafond de ma terrasse avec le niveau de la terrasse de mon voisin du dessus.

Sur le coup, j’ai cru qu’il s’agissait d’un avion, mais j’ai tout de suite abandonné cette hypothèse pour penser que j’étais plutôt témoin de la rentrée d’un bolide dans l’atmosphère. Cela se présentait sous la forme d’une forte lumière verte, véloce, sur une trajectoire rectiligne descendante, dirigée nord – sud, vers le Vercors. Je n’ai pas noté la présence d’une trainée de combustion. Je précise que je suis habitué à observer le ciel depuis plusieurs décennies et que je suis un passionné d’aéronautique et d’astronomie, totalement apte à identifier ce qui passe au-dessus de nos têtes.

Là où les choses deviennent extraordinaires, c’est ce qui va se passer à la suite de cette irruption brutale dans mon champ de vision. En effet, au bout d’environ 2 secondes, la lumière s’est brutalement immobilisée plein ciel, sans la moindre décélération ! Elle est restée fixe pendant quelques secondes, ce qui a immédiatement mobilisé toute mon attention.

Elle s’est alors mise à descendre verticalement depuis son point d’arrêt, puis a marqué un nouveau stop. La descente s’est faite à vitesse constante et plus lente que le mouvement initial. Puis elle a opéré alors une translation vers la gauche, par rapport à mon champ visuel. C’est alors que j’ai réalisé que la chose se rapprochait de ma position. Elle est alors venue s’immobiliser pile en face de ma terrasse, à une distance que j’estime aux alentours d’une vingtaine de mètres grand maximum, à la verticale de la toiture de la villa se trouvant en face de mon domicile.

Elle a opéré un ajustement de sa position pour se trouver exactement à hauteur de mon regard.

Je précise que je n’ai à aucun moment entendu le moindre son en provenance de cette manifestation.

Le mouvement qui avait précédé m’avait fait un temps envisager la possibilité d’un drone télécommandé, mais sa grande proximité et le silence total de ses évolutions m’ont fait écarter cette hypothèse. La faible distance m’a permis de contempler à loisir la manifestation qui se présentait sous la forme de trois boules agglomérée les unes aux autres. Deux de couleurs vertes, dont une pulsante, sur la partie gauche, et une rouge, fixe et plus petite, sur la partie droite.

J’ai écarquillé les yeux pour essayer de percevoir le maximum de détails. Cet objet lumineux n’était pas éblouissant, et n’éclairait pas les alentours, ni le sol. Ses mouvements étaient semble-t-il parfaitement contrôlés, les changements de trajectoire se sont opérés à angle droit, et toute les évolutions à partir de l’arrêt initial se sont fait à vitesse modérée, alors que le mouvement initial était rapide, mais la vitesse difficile à estimer (En termes de vitesse angulaire, cela aurait pu correspondre à celle d’un avion de ligne à moyenne altitude).

Je n’ai pas pu remarquer de support matériel à cet ensemble de trois lumières jointives, dont une pulsait à intervalle régulier (1 fois toutes les 3 secondes environ). A aucun moment je n’ai perçu le moindre son en provenance de cette manifestation, alors qu’elle se trouvait très proche de moi. Ces évolutions m’ont donné à penser qu’elle est venue se positionner de telle sorte à pouvoir m’observer. J’étais la seule personne à sa terrasse, et le quartier, qui est une zone résidentielle, était parfaitement calme sur les coups de 22h. Il n’y avait personne à l’extérieur ou aux fenêtres, autant que j’ai pu voir en regardant dans mon voisinage immédiat.

J’ai été rapidement taraudé par l’envie de récupérer dans mon appartement un appareil photographique (Panasonic DMC-FZ300) pour immortaliser ce spectacle particulièrement insolite, mais cela impliquait de quitter le phénomène des yeux une minute pour mettre la main sur le boitier qui se trouve dans une pièce à l’autre extrémité de mon appartement.

L’objet est resté en statique face à moi, environ une minute. J’étais fasciné et perplexe. Mille questions et spéculations me traversaient l’esprit ! Je ne voulais pas perdre une miette du spectacle.

J’ai continué malgré tout à observer l’objet qui s’est remis en mouvement, pour se déplacer encore sur ma gauche, et à opérer une nouvelle descente qui l’a encore plus rapproché du sol. Il devait alors se trouver à environ 5 mètres du sol, légèrement sur la gauche de la villa faisant face à mon domicile, et cette fois légèrement en dessous du niveau de ma terrasse.

Tous les mouvements se sont opérés en palier, avec des transitions à angle droit entre les évolutions sur le plan horizontal et les évolutions sur le plan vertical. Les mouvements se sont effectués à vitesse constante, sans phase d’accélération ou décélération progressive.

La taille apparente de ses trois lumières jointives pouvait être équivalent à une sphère d’une trentaine de centimètres de diamètre. Je n’ai pas constaté d’interférence au niveau de l’éclairage public, ni perçu de sensation physique particulière (Ni sensation de chaleur ou de froid, ni picotement, ou malaise quelconque). J’étais juste subjugué par une manifestation aussi inattendue et insolite !

Je me suis alors décidé à quitter mon point d’observation pour aller récupérer l’appareil photo. J’ai laissé mon domicile dans la pénombre, et c’est en tâtonnant que j’ai récupéré le matériel, effectuant les réglages à la volée en retournant à la terrasse (Réglage en mode vidéo, qualité 4K).

Mais quel n’a pas été mon désappointement en constatant qu’à mon retour, le phénomène n’était plus visible. Je suis resté sur le qui-vive quelques minutes de plus observant tous les alentours en vain. Je me suis alors décidé à appeler l’amie avec qui j’échangeais précédemment par WhatsApp pour l’informer de ce que je venais de vivre. J’ai fait ensuite un autre compte rendu téléphonique à chaud avec un autre ami, Brice, et j’ai passé quelques messages à des proches via texto.

Au total, j’estime que mon observation a duré de l’ordre de 2 à 3 minutes. Je n’ai pas assisté au départ du phénomène, et j’en conçois une réelle frustration !

Cela reste une énigme, et je considère qu’au sens premier du terme, j’ai observé un objet, ou plus précisément un ensemble de lumières qui restent pour moi non identifiées, dans la mesure où aucune explication conventionnelle ne saurait rendre compte de ce à quoi j’ai été le témoin.

Je précise qu’il s’agit là de la quatrième observation insolite que je fais « fortuitement » depuis mon domicile de Tullins ! (*) Chaque fois les circonstances très improbables de ces observations me laissent pantois. Sans aller trop loin dans le champ des spéculations, l’impression que j’ai en me remémorant chacun de ces événements qui m’ont marqué, c’est que je répondais comme à une espèce d’appel psychique, me commandant, toute affaire cessante d’aller regarder dehors. Je précise que je n’avais nullement prévu d’observer le ciel ces soirs-là, alors qu’il m’arrive d’organiser des veillées d’observation du ciel, étant astronome amateur, et qui plus est, ufologue depuis une quarantaine d’années.

Compte rendu établi le 22/03/2022.


                                                                                                                               Denis Alarcon


(* Vous trouverez les précédents comptes rendus de ces observations dans la rubrique NEWS du site aux dates suivantes : 

- 2 mars 2020

- 26 juillet 2015

- 19 août 2013)

 

    ILLUSTRATIONS

 








 

 

 

Tags:
Categories: