Dernières news

déc. 22

Written by: denis
22/12/2013 18:02  RssIcon

Un véhicule fantôme sur le plateau des idoles dans la soirée du 11 décembre 2013?

 

Récit:

(Carnet d'illustrations en fin d'article).

La veillée du 11 décembre 2013 aura été l’occasion d’une nouvelle confrontation à l’insolite sur le site du col de Vence.

Pierre, Brice, Patrick, Christophe et Laurent rentrant d'un dîner dans l'arrière pays, sur la commune de Gréolières, avaient décidé de faire une halte sur le site.

Circulant dans deux véhicules, ils se sont d'abord stationnés au lieu-dit les "trois pierres".

Les conditions météorologiques s’avéraient propices à une veillée, le ciel étant totalement dégagé et constellé d'étoiles, et en prime la température était particulièrement clémente pour la saison.

Après quelques minutes d'observation du ciel nos amis se sont séparés en deux groupes.

Pierre, Patrick et Brice, se dirigeant dans le véhicule de ce dernier en direction du hameau de St-Barnabé, alors que Laurent et Christophe ne bougeaient pas de leur position initiale.

Après une dizaine de minutes de circulation sur le plateau à petite vitesse, et avoir fait demi-tour dans le terrain vague se trouvant près de l'entrée du hameau (Annoté « parking » sur la photo du site), Brice, Pierre et Patrick refont la route en sens inverse.

Il est alors aux alentours de 23h30.

Le véhicule se trouve à l'abord d'une portion de route sinueuse lorsque Pierre et Brice observent à travers les frondaisons qui leur font face deux sources lumineuses qu'ils interprètent immédiatement comme les phares d'un véhicule venant à contre-sens.

Brice coupe alors ses feux longue portée pour rester en feux de route, et serre sa droite en ralentissant légèrement pour faciliter le croisement avec l'autre véhicule. Le virage est négocié mais point de voiture dans l'autre sens, la route est déserte, ce qui ne manque pas d'interpeler les deux amis.

Patrick qui était occupé à fouiller dans son sac sur la banquette arrière n'a rien observé de la scène.

La portion de route est bordée d'arbres de part et d'autre.

Il n'y a pas d'échappatoire possible. Sur la droite de la chaussée, dans le sens de circulation de Brice, se trouve deux clairières (Voir photos), mais leur accès n'est pas possible à un véhicule, car pour l'une, il y a un rideau de chênes verts la séparant de la chaussée, et pour l'autre il y a une clôture (Ruban tendu entre des piquets) et quelques grosses pierres qui interdisent le passage à l'étendue herbeuse s'étalant en contrebas.

En parcourant au ralenti la route et en scrutant les abords, aucun véhicule à l'arrêt n'est remarqué. Brice décide alors avec ses amis de poursuivre jusqu'à rejoindre Christophe et Laurent qui les attendent aux "trois pierres".

Interrogés par Brice et Pierre, ceux-ci affirment n'avoir vu passer aucune voiture en direction de St Barnabé. A moins d'un véhicule débouchant d'un chemin de traverses entre leur position et la portion de route où circulaient Brice, Pierre et Patrick, il n'y a donc pas possibilité qu'un véhicule ait pénétré sur le plateau en provenance de la D2, car dès lors il serait nécessairement passé devant Laurent et Christophe.

Qui plus est, quand un véhicule circule de nuit sur le plateau, la lumière des phares est visible de loin depuis les "trois pierres".

Très interloqués par ce qui vient de se passer, Pierre et Brice, toujours accompagnés de Patrick, décident de reparcourir à nouveau la route jusqu'à St Barnabé de façon à refaire le même trajet mais cette fois en demandant à leur amis de les rejoindre au bout d'une dizaine de minutes, ce qui permettra, en se pré-positionnant sur le tronçon de route où le précédent évènement s'est déroulé, de vérifier l'aspect offert par les phares d'un véhicule venant à contre-sens et le timing nécessaire au croisement à ce niveau de deux véhicules.

La démarche va être riche en enseignements et nouveaux rebondissements!

Inutile de préciser que ce second aller-retour va être accompli avec un maximum d'attention à l'environnement. Après avoir atteint l'entrée du hameau, ils rebroussent donc chemin.

Alors qu'ils finissent de parcourir la ligne droit précédant les virages en "S" pour aborder une légère courbe à gauche (Voir croquis), les trois amis ont la surprise d'apercevoir légèrement au dessus des arbres deux sources lumineuses scintillantes, alignée dans le plan horizontal, de couleur blanc-jaunâtre. Leur écartement apparent a été estimé à la valeur d'un pouce, bras tendu.

Poursuivant sur la lancée, et persuadés que les lumières seront toujours visibles après avoir négocié la courbe, ils constatent, dépités, que les lumières ne sont plus présentes dans la direction où ils les ont découvertes quelques secondes auparavant. Comme on pourra le vérifier plus tard, en reconstituant l'évènement sur la carte des lieux (Voir croquis), cette seconde manifestation s'est produite à priori dans le même secteur que la précédente, mais cette fois à hauteur du sommet des arbres, ou légèrement au dessus, compte tenu de l'effet de perspective.

Vérification faite au niveau des éphémérides à l'heure de l'observation, il n'y a pas de confusion possible avec des étoiles bas sur l'horizon Est, celles-ci n'étant pas d'une magnitude suffisante pour attirer le regard (Les deux principales constellations positionnées assez bas sur l'horizon Est étant les constellations de l'Hydre et celle du Lion. Regulus, l'étoile du secteur la plus brillante, dans la constellation du Lion, étant positionnée à une hauteur angulaire plus élevée à cette heure là que le sommet des arbres où se découpaient les deux lumières suspectes).

Pas plus de confusion possible avec les feux d'atterrissage d'un aéronef en évolution dans ce secteur du ciel (L'aéroport de Nice est à quelques minutes de vol).

Notons à ce propos que les trois témoins n'ont pas été en mesure d'apprécier si ces lumières insolites étaient immobiles dans le ciel ou si elles suivaient un mouvement de faible amplitude, du fait de la brièveté de l'observation.

Christophe et Laurent qui font aussi route de leur côté pour rejoindre leurs amis n'ont encore une fois rien remarqué de singulier.

Brice, Pierre et Patrick décident de poursuivre leur progression de façon à se positionner juste avant la portion de route où se trouve les virages en "S" afin de pouvoir observer l'arrivée du véhicule de Laurent.

 

Deux comparaisons ont alors pu être faites:

 

1/ Les lumières insolites étaient manifestement d'une surface légèrement supérieure à celles des phares de la voiture de Laurent (Un Dacia "Duster"). Les lumières n'émettaient pas de faisceaux contrairement à la voiture dont les phares éclairent la chaussée et la végétation environnante.

De plus les contours de ces étranges lumières apparaissent en comparaison plus flous et leur couleur était d'un blanc qualifié de "laiteux".

Elles semblaient néanmoins positionnées à une hauteur par rapport à la chaussée compatible avec celles de phares de voiture.

 

2/ Il n'a fallu que 5 secondes au véhicule de Laurent pour arriver à hauteur de celui de Brice.

Notons que lors de cette séquence, Brice était lui à l'arrêt, donc il est tout à fait concevable d'extrapoler un délai de croisement de l'ordre de 3 secondes s'il s'était agi de deux véhicules en rapprochement l'un vers l'autre.

 

Alors de quoi pouvait-il bien s'agir?

 

Bien sûr on pourrait envisager la présence d'un ou plusieurs piétons portant des dispositifs lumineux, mais la surface occupée par ces lumières et leur aspect semblent incompatibles avec des torches ou des lanternes. Qui plus est il n'y a pas eu de présence humaine détectée au bord de la route. De là à envisager des personnes s'étant dissimulées derrière les arbres, cela paraît assez fantaisiste, surtout à une heure aussi avancée de la soirée dans un endroit aussi isolé. Si cette hypothèse était malgré tout fondée, la présence de nos amis les aurait gênées d'une façon ou d'une autre, ce qui ouvre le champ des spéculations que nous ne saurions explorer plus avant faute d’éléments tangibles.

Compte tenu de la localisation apparente des deux phénomènes (A priori même secteur, même si un effet de perspective peut-être trompeur, par exemple si la seconde manifestation était positionnée dans le même azimut mais plus loin) il est tentant d'y voir une éventuelle connexion. Là aussi cela reste totalement spéculatif devant l'absence d'autres faits en mesure d'étayer une telle hypothèse.

On ne peut qu'éprouver un sentiment de frustration face à de telles manifestations.

Nos amis gardent la sensation d'avoir peut-être approché "fortuitement" un phénomène qui pourrait s'avérer plus exotique qu'il n'y paraît.

Peut-être certains y verront-ils une petite "piqure de rappel" quant au caractère particulier de ce lieu oh combien énigmatique...

 

 

 

Commentaires annexes:

 

Pierre, Brice et Patrick restent perplexes quant à la nature exacte des phénomènes lumineux observés fugitivement à deux reprises. Une explication en termes conventionnels ne peut convenir. Ils s'interrogent tout autant sur leur attitude au moment des faits: Pourquoi avoir préféré rejoindre leurs amis stationnés aux "trois pierres" plutôt que de faire demi-tour immédiatement après avoir constaté leur méprise lors de la première "rencontre" et pourquoi ne pas avoir stoppé leur voiture immédiatement pour garder à la vue le phénomène dans le second cas?

Peut-être dans ces circonstances auraient-ils pu noter d'autres détails.

Nos amis avaient-ils leur plein libre arbitre?

Ils se posent eux-mêmes ouvertement la question.

On pourra nous rétorquer que c'est aller trop vite en besogne, mais devant le caractère insolite de ces évènements, à cette heure avancée de la soirée (Ils n'ont croisé par ailleurs aucun autre véhicule sur le site lors de cette veillée), l'interrogation nous semble légitime.

Dernier fait singulier. Au moment de reprendre son véhicule, laissé sur la commune de Vence, notre ami Christophe a eu la surprise de recevoir un caillou sur la carrosserie de celui-ci. Ce nouvel épisode de type poltergeist marquait le point final de cette soirée bien étrange.

Les jours suivants l'équipe est remontée sur le plateau pour inspecter avec minutie les lieux.

Les amis n'ont pu relever aucune trace en bordure de route ou dans les clairières, dans le secteur où les lumières ont été observées, qui puissent attester de la présence d'un véhicule au sol.

Le mystère reste donc entier...



                                    Localisation générale et sens de circulation des témoins



                                          Vue d'ensemble du site de la première manifestation



                                                     Gros plan sur le virage en "S"






                                              Reconstitution première observation (23h30)



                         Croquis réalisé par Pierre relatif à la première manifestation.
                                La question reste entière sur l'origine des lumières.



                  Vue de la clairière  (Référencé champ 1 dans le croquis précédent)
                                      Pas de trace de franchissement
                           ni de traces de roues dans l'étendue herbeuse.








                                           Reconstitution seconde observation (23h45)



                 Position occupées par les lumières lors de la 2ième manifestation
                                              (Reconstitution 2)


                   Brice, Christophe et Patrick, lors de la reconstitution sur les lieux.



                                             Vue de synthèse des deux manifestations
                                              lors de la veillée du 11 décembre 2013.

Tags:
Categories: