Dernières news

août 23

Written by: denis
23/08/2013 16:05  RssIcon

Témoignage personnel (Denis):

"J’ai observé fortuitement par la fenêtre de mon bureau, à mon domicile, entre 22h25 et 22h30 le Lundi 19 août 2013 une dizaine de lumières étranges évoluant dans le ciel dans le silence le plus total, sur une trajectoire Sud-Ouest à Nord-Est. Elles sont passées juste au Nord de l'agglomération  de Tullins (Isère) sur une trajectoire  parfaitement horizontale, en direction de Moirans / Rives.




Elles évoluaient sans formation particulière, mais présentaient toutes le même aspect.
J'ai pu les observer avec mes grosses jumelles qui étaient déjà sur leurs trépieds en prévision d'une observation du ciel.
Ce qui a d'abord attiré mon attention, c'est de voir passer dans mon champ de vision 3 lumières disposées en triangle (Pointe en avant). Comme ces trois premières lumières clignotaient, j'ai écarté la possibilité d'un trio de satellites  NOSS.


                                        Vue partielle de la manifestation. 

Par souci de simplification, j'ai figuré 3 des 6 à 7 boules qui suivaient celles diposées en triangle.
Elles étaient plus étalées dans le plan horizontal et se sont succédées sur un laps de temps de cinq minutes.


Aux jumelles 25x100 j'ai en fait constaté que chacune des lumières présentaient le même aspect, à savoir deux feux oranges fixes dans un plan perpendiculaire à la direction de déplacement (Extrémité des ailes?), et sur ce qui me semblait le dessous, un feu rouge flashant (vers le milieu d'une droite imaginaire reliant les deux feux oranges fixes). Légèrement en retrait de ce feu flashant rouge, un feu blanc aussi flashant.
Je n'ai à aucun moment observé de feu vert sur aucun de ces ensembles de lumières, ni de lumières sur le dessus (Avec l'effet de perspective procuré par l'éloignement, je pense que j'aurai du discerner la chose).
Les feux flashant semblaient provenir du dessous d'une structure que je n'ai pas pu distinguer malgré un grossissement 25x et les lumières présentes.
Je précise également que dans les jumelles je n'ai pas pu observer la moindre présence de l'éclairage d'éventuels hublots.



La distance de passage par rapport à ma position ne devait pas excéder 2 à 3 kms, et la hauteur de vol pas plus de quelques centaines de mètres, attendu que les "aéronefs" quand j'en observais plusieurs simultanément semblaient étagés sur les 3 plans (Vertical, longitudinal, profondeur).
Pas de formation clairement établie, même si leur position relative restait constante.

Malgré la proximité de passage, je n'ai pu percevoir aucun son en provenance de ces "objets" (J'observais fenêtre grande ouverte), ce qui me paraît incompatible avec des avions conventionnels vu l'impression de faible distance, confortée par l'observation aux jumelles et l'écartement angulaire des feux pour chacun des objets.
La vitesse de progression (constante et la même pour tous les objets qui suivaient le même cap) ne devait pas excéder 200 km/h si mes estimations de distance et altitude sont correctes.

Peut-être d'autres lumières avaient déjà défilé dans le ciel avant que je ne remarque fortuitement leur passage.
C'est le fait d'avoir aperçu le groupe de 3 lumières au début qui a attiré mon attention et m'a conduit à observer le ciel avec beaucoup plus d'attention.
L'écartement angulaire de ces 3 premiers objets ne représentait pas plus d'une dizaine de degrés (soit un poing fermé, à bout de bras).
Il m'est bien sûr déjà arrivé d'observer des avions évoluant de nuit avec mes grosses jumelles, et aucun n'offre un tel apsect.

Au moment de leur passage, le ciel dans le secteur d'observation était bien dégagé (Quelques nuages plus à l'ouest) et les étoiles bien visibles.
En arrière plan de mon champ de vision, la constellation de la grande ourse était bien visible. Les lumières sont passées à une hauteur angulaire plus faible que la position occupée à cette heure par cette constellation.

Je suis personnellement très perplexe quant à la nature de ce que j'ai observé (Feux de positions non conformes à des aéronefs, pas de bruit, quantité importante d'objets défilant sur le même cap dans un laps de temps réduit (Durée de l'observation dans son, ensemble, un peu moins de 5 minutes).
Les trois première lumières étaient encore visibles dans le lointain se dirigeant vers Moirans, que d'autres lumières, identiques aux premières apparaissaient dans mon champ de vision, venant de l'ouest, se suivant en file indienne, à des altitudes légèrement étalées dans le plan vertical.
Je n'ai pas observé de trainée dans le ciel, dans le sillage de ces lumières.

Aurais-je été témoin d'un vol nocturne d'une "escadrille" d'ULM., ou alors s'agirait-il de "PAN" (*)  singeant l'aspect d'aéronefs (Ce ne serait pas la première fois que ce genre de choses seraient rapportées...)????

En tout cas, pour ce qui me concerne, c'est la première fois que je vois une telle chose dans le ciel tullinois (Ou ailleurs).

Il est par ailleurs intéressant de préciser que cette observation s’inscrit dans ce qui semble être une vague importante, actuellement en cours (Et ce depuis environs deux mois) caractérisée par une forte prédominance de boules oranges. Ces observations débordent très largement de France, et de nombreux rapports d’observations affluent d’un peu partout dans le monde (Les médias ne semblent pas en faire beaucoup échos, et ce sont des réseaux spécialisés qui nous permettent d’en prendre petit à petit conscience au fur et à mesure que les témoignages s’accumulent).

J’ai eu la surprise, le lendemain de ma propre observation d’être contacté par Eric, un ami, qui m’a signalé avoir vu et filmé à l'aide de son smartphone une lumière orange au dessus de son domicile (Commune de Beaulieu distante de 20 kms de mon domicile).
Autre détail intéressant, son observation date du 20 août à 22h35, soit quasiment le même créneau horaire que ma propre expérience à 24h près.
Il a observé en présence de sa femme et de son fils qui rejoignait le domicile familial avec un ami.

Je précise qu’Eric n’était pas informé à ce moment de ma propre observation, ni n’était au courant de la vague de manifestations actuellement en cours.

Le film qu’il a réalisé est visible au lien suivant :

 

http://youtu.be/GGdh_daoOEQ

 

Cerise sur le gâteau, si je puis dire, j’ai découvert que l’astronaute Chris Cassidy, actuellement à bord de la station spatiale internationale, avait filmé le 19 août 2013 (Soit le même jour que mon observation !), un étrange objet évoluant à proximité de la station.

Le film est visible sur le lien suivant :

 

http://www.youtube.com/watch?v=ObKgzmmUMsc&list=PLiuUQ9asub3Qq1AQRirDI-naOwo1H5gaB

 

 

Annexe:

(*)  PAN: Phénomène Aériens Non identifiés selon la désignation utilisée par le GEIPAN
(Organisme d'enquête officiel dépendant du CNES, centre national d'étude spatiale).

Les feux réglementaires des aéronefs :

Les feux de position pour tous aéronefs (sauf ballons et aéronefs captifs)

 

Feu rouge ininterrompu émettant au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef dans un angle de 110° mesuré vers la gauche (bâbord) à partir de l'avant.

 

 

Feu vert ininterrompu émettant au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef dans un angle de 110° mesuré vers la droite (tribord) à partir de l'avant.

 

 

Feu blanc ininterrompu émettant vers l'arrière au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef dans un angle de 140° également réparti à droite (tribord) et à gauche (bâbord).

 

Les feux de gauche et de droite doivent être placés aussi loin que possible l'un de l'autre.

Le feu blanc doit être placé aussi loin que possible à l'arrière de l'aéronef.

 

Pour les ballons : un feu rouge placé à 5 mètres au moins et à 10 mètres au plus en dessous de la nacelle et visible dans toutes les directions. Pour les aéronefs captifs (ballons, cerfs-volants, etc.). Les aéronefs captifs et leur câble de retenue doivent porter des feux correspondant au balisage d'un obstacle artificiel de même hauteur.

 

Feux anticollision :

 

 

Le signal émis par les feux anticollision doit être constitué par des éclats rouges ou blancs. Les feux anticollision doivent rayonner autant que possible dans tous les azimuts jusqu'à 30° au-dessus et au-dessous du plan horizontal de l'aéronef.

 

Source : Annexe I à la section I du chapitre Ier du titre III du livre Ier de la troisième partie du code de l'aviation civile (art. d131-1 à d131-10). Version en vigueur au 28 avril 2010

 

Tags:
Categories: